LIVRAISON EN 2 À 4 JOURS OUVRÉS

LIVRAISON OFFERTE DÈS 65€ D'ACHAT

gem pages image
gem pages image

Rencontre avec Chantal Lian, responsable des sélections américaines au Champs Elysées Film Festival 

Depuis 2015, Davines est partenaire officiel du Champs Elysées Film Festival, un festival mettant à l'honneur les films français et américains indépendants. A l'occasion de la 11ème édition du festival, nous vous emmenons à la rencontre de Chantal Lian, responsable des sélections américaines. 

Cette année, le festival a eu lieu du 21 au 28 Juin dans 5 salles de cinéma sur la célèbre avenue des Champs Elysées, et proposait une large sélection de films indépendants français ou américains. Rencontre avec Chantal qui sélectionne avec soin les programmes américains !

"La collaboration avec Davines s’est mise en place à mon arrivée en 2015 . Ce fut, il me semble, un coup de cœur réciproque. [...] Nous tenons beaucoup à cette marque, humaine, intègre et connectée à notre monde et ses problématiques, ainsi qu’aux équipes qui la représentent. Nous vous sommes vraiment reconnaissant.e.s. de votre attachement réitéré chaque année à l’égard du festival."

gem pages image

Bonjour Chantal, pouvez-vous vous présenter et présenter le festival ?

Je suis responsable de la programmation des compétitions de courts et longs métrages américains.

C’est un festival de cinéma crée par la distributrice, productrice et exploitante Sophie Dulac et supervisé par la directrice artistique Justine Lévêque. Cette année le festival a lieu du 21 au 28 Juin dans les 5 salles de cinémas de l’avenue des Champs-Elysées (Le Balzac, Lincoln, Publicis Cinémas, Gaumont Champs-Elysées et UGC Normandie) où une soixantaine de films de productions françaises ou américaines (courts, moyens et longs) seront proposés aux festivalier.e.s. Il est très important de voir les films en compétitions et notamment les cinéastes Américain.e.s qui seront là pour présenter leurs films qui n’ont pas encore de distributeur.trice.s français.es. Vous ne les verrez nulle part ailleurs. Il y aura aussi une Carte Blanche exceptionnelle du réalisateur Ari Aster où ses deux longs métrages Hereditary et Midsommar Director’s Cut seront projetés en plus d’une série de courts métrages réalisés avant ces 2 succès. Autre rareté, la présence du musicien Dan Deacon qui avait composé la bande originale des plusieurs films sélectionnés au CEFF (Rat Film, All Light, Everywhere, Strawberry Mansion – rediffusés sur le festival cette année).



Quel est le thème du festival cette année ? 

Je reprendrais les mots de la directrice artistique, "l’amour dans toute ses définitions", et j’y rajouterais la transmission, l’héritageet le courage d’aller de l’avant. 

Comment est né le partenariat entre Davines et le Champs Elysées Film Festival ? Pourquoi vous nous avez choisi en tant que partenaire beauté ? 

Je laisse Justine Lévêque répondre à cette question, car c’est elle qui a mis en place ce partenariat !

Justine : " La collaboration avec Davines s’est mise en place à mon arrivée en 2015 . Ce fut, il me semble, un coup de cœur réciproque. Une superbe rencontre tant avec votre marque, qui commençait tout juste à s’installer à Paris, et avec Francesca Gualdi. Davines est notre partenaire beauté officiel depuis 7 ans et tous nos invité.e.s en raffolent chaque année. Nous tenons beaucoup à cette marque, humaine, intègre et connectée à notre monde et ses problématiques, ainsi qu’aux équipes qui la représentent. Nous vous sommes vraiment reconnaissant.e.s. de votre attachement réitéré chaque année à l’égard du festival."


Le festival ayant pour objectif la découverte et valorisation du cinéma indépendant, comment dénichez-vous les nouveaux talents et sur quels critères les sélectionnez-vous ?  

Personnellement je ne déniche aucun nouveau talent dans le sens où je regarde des films qui sont déjà terminés, qui sont rattachés à des producteur.trice.s, parfois des distributeur.trice.s et quand je vois quelque chose qui me plaît il est en général déjà passé dans les festivals avant nous, à Sundance, Venise, Berlin ou Cannes. Je préfère le terme « rencontrer » à « dénicher ». C’est d’abord une rencontreavec le film puis avec le talent qui existent évidement sans moi! Mon rôle ou plutôt celui du festival est de le montrer à un public plus large, d’offrir au film un grand écran et au/à la réalisateur.trice une plateforme pour rencontrer d’autres acteur.trice.s de l’industrie.  

Pour la programmation de cette année, vous avez invité deux personnalités de la création indépendante américaine : Ari Aster et Dan Deacon. Pourquoi ce choix ? 

Ari Aster est un réalisateur que le festival admire beaucoup et cela fait bien 3 ans que la directrice artistique envoie des invitations pour qu’il nous rejoigne, le temps d’une retrospective/carte blanche.

Il a mis 5 ans à réaliser son long métrage Héréditéqui est incroyablement maîtrisé pour un premier film, et contient des scènes devenues cultes dans les films d'horreur psychologiques. Il enchaîne avec Midsommarqui est un véritable film d’horreur qui joue avec le folklore suédois et tout se passe en plein jour. Encore une prouesse pour un second film. Son troisième long-métrage sera encore plus ambitieux avec Joaquin Phoenix, Disappointment Boulevard. Nous remarquons aussi qu’il y a de plus en plus d’inclusion du genre fantastique dans les films dramatiques, il nous semblait alors intéressant d’avoir Ari Aster chez nous. 

En ce qui concerne Dan Deacon, c’est un musicien fascinant qui invente ses propres instruments en plus de composer la plupart des films indépendants américains que nous projetons sur le festival. C’était donc tout à fait normal de l’inviter sur le festival et projeter à nouveau Strawberry Mansion (Prix du Public CEFF 2021) et en avant première Ascension de Jessica Kingdon qui était en lice aux Oscars cette année.


Quelle est l’influence du cinéma indépendant américain sur le français selon vous, et comment sont-ils liés ? 

C’est une question complexe, car le cinéma français et le cinéma américain indépendant ou plutôt d'art et essai s’influencent l’un l’autre. Cela dépend des périodes et des affinités.

Mais il faudrait faire un essai sur ce sujet pour pouvoir y trouver les influences. J'ai entendu dire que Titane de Julia Ducournau aurait été influencé par Crash de David Cronenberg, mais n’est-ce pas là toute la définition de la création? S’imprégner de quelque chose, la traverser et la transformer en quelque chose d’autre, avec une part de soi.



Comment envisagez-vous cette 11ème édition du festival ? Comment a-t-il évolué depuis sa première édition ? 

La 10e édition était déjà un cap à passer, un anniversaire qui marquait tous les efforts des années passées à promouvoir le cinéma indépendant américain et français. Je sais que pour la présidente du festival, Sophie Dulac, ce n’est pas évident de maintenir un festival de cette envergure, c’est un jeu d’équilibriste, de le faire vivre sur une avenue aussi touristique que les Champs-Elysées, mais c’est un challenge intéressantde faire émerger la culture de cette masse commerciale et de mettre en valeur les films et les seules salles de cinéma existantes sur les Champs. 

C’est aussi galvanisant de voir que la réputation du festival a pris de l’ampleur et que les invités et les festivaliers prennent le temps d’échanger en fins de séances, c’est aussi la rencontre des spectateurs avec les artistes qui est essentielle à la réussite de ce festival

La 11e édition sera un peu plus chargée en terme d’invités, mais pour moi, elle sera pareille en terme qualitative. Depuis sa première édition, le festival a su s’adapter aux évolutions et difficultés de l’industrie et trouver un certain équilibre artistique en incluant des showcases, le soir, des invité.e.s d’honneurs exclusivement américain.e.s, des films de plus en plus précis, et moins de films pour permettre aux festivaliers d’avoir le temps de profiter pleinement du festival. 


Votre programmation préférée cette année ? 

Je ne peux pas privilégier un programme plus qu’un autre, ce ne serait pas juste :) 


Pour en savoir plus sur le festival, rendez-vous sur le site officiel: Champs Elysées Film Festival.



image sx

Inscrivez-vous à notre newsletter ✉